Finalisation.jpg L’œuvre ne s’est finalisée qu’en deux temps en raison de la vague de froid qui s’est abattue sur notre région. Les éléments n’étaient pas décidés à nous séparer de Miki Nitadori.

Finalisation2.jpg

Le jeudi 17 décembre, en fin de matinée, des flocons de neige tombent sur la ville. Les regards des élèves se tournent de plus en plus vers les fenêtres. L'attraction envoûtante de la neige fait son effet. Il y a comme un air de vacances.

Finalisation3.jpg

Il faut apporter les derniers coups de pattes à l'œuvre collective. Nous faisons quelques nettoyages sur les tissus imprimés. Ensuite, nous retouchons avec de l'encre de chine les masses noires pour combler quelques manques. Les surfaces deviennent ainsi homogènes et le résultat est un fini impeccable.

Finalisation5.jpg Finalisation6.jpg

Nous commençons alors la fixation des réalisations sur des cadres de toiles à peindre. C'est la phase finale, l'aboutissement de six semaines de travail en commun.

Finalisation7.jpg

Mais la finalisation ne pourra pas se poursuivre parce que, le lendemain, les élèves sont conviés à quitter l'établissement suite aux très mauvais temps qui s'annonce. C'est dans un vent de panique et un superbe tapis de neige que l'expérience s'est arrêtée. Un peu déçu, nous avons décidé de reprendre l'action à la rentrée en 2010. La salle est restée pendant les vacances en version grande lessive avec des impressions suspendues aux fils à linge.

Finalisation12.jpg

Elle nous quitté avec la neige, elle nous revient le 7 janvier avec elle. Les effectifs sont réduits car les bus scolaires ne passent plus. Il faut néanmoins continuer pour finaliser enfin l'œuvre collective. Encre de chine et pinceaux sont à nouveau de sortie pour faire disparaître les derniers défauts d'impression. Les derniers tissus sont fixés. Un dernier passage de gel magique en finition permet de bloquer définitivement l'impression.

Finalisation9.jpg Finalisation8.jpg

C'est fini, toutes les impressions sont bien accrochées sur les châssis, le contrat est rempli. Dans une ambiance de fin d'expérience, nous cherchons à assembler les tableaux par rangées de six.

Finalisation13.JPG

Nous souhaitons réaliser 2 ensembles de 12 portraits. Un heureux assemblage est trouvé. Les tableaux sont maintenant solidarisés. Les photographies de classe originales de Miki sont réalisées. L'oeuvre est terminée!

Finalisation10.jpg

Il faut trouver maintenant une implantation définitive dans l'établissement, une place de choix car c'est l'œuvre pour laquelle l'artiste a été engagée. Le grand hall d’entrée, un lieu de passage important, semble être le meilleur point de chute.

Finalisation11.jpg

Effectivement, c'est cette zone de passage incontournable qui est désormais le lieu d'ancrage de l'oeuvre. Les deux classes se font face pour un temps indéfini.

Finalisation14.JPG

Finalisation15.JPG