Les élèves se sont sentis rapidement en confiance avec Miki. Elle a su rapidement capter avec générosité l'attention et l'intérêt des élèves pas forcément convaincus par la production artistique contemporaine.

Studio1.jpg

Avec les deux groupes de douze élèves, elle a souhaité construire avec eux une œuvre originale autour de sa problématique du moment et de sa recherche plastique. Combat, manuel de survie quotidienne.

Studio2.jpg

Au cours de cette expérience, les élèves devinrent à la fois modèles et acteurs du travail de l'artiste où la photographie fut le prétexte et le support d'une production plastique.

Studio3.jpg



Des autoportraits associés à des gestes du quotidien devinrent les éléments plastiques de base d'une œuvre collective.

Studio4.jpg

Alors régulièrement, la salle d’arts appliqués s’est transformée en studio de prises de vues. Miki a une grande disposition à mettre en confiance son sujet pour l’amener à produire ce geste qu’elle attend de chacun.

Studio5.jpg



Une semaine, elle est arrivée avec une amie, comédienne et nous a proposé de faire du training théâtrale pour mettre encore plus les élèves en situation de détente afin qu’ils puissent mieux encore se révéler.

Studio6.jpg

Studio7.jpg

Et les élèves prirent goût à cet exercice et enchaînèrent les poses pour arriver à obtenir le geste, ce geste qui les caractérise.

Studio8.jpg

Studio9.jpg