Chat1.jpg M.CHAT, ce peintre-graffeur, cet habitué des trottoirs et des murs des villes, connu dans le monde, s’est arrêté en décembre 2007 dans la salle d’Arts Appliqués du Lycée Professionnel Edouard Branly à Châtellerault.

chat3.jpg

Sur les murs de cette modeste salle, il a laissé une trace indélébile. C’est une originalité sur son itinéraire mondial car, c’était la première fois, qu’il posait sa griffe jaune dans espace intérieur. Il répétera bien plus tard l’expérience chez le célèbre Norman en faisant plein de tâches sur sa moquette.

Chat7.jpg

Voici l’histoire de notre rencontre avec Monsieur CHAT alias THoma Vuille, un artiste humble et très accessible.

Chat8.jpg

Venu nous rencontrer au lycée le 2 octobre 2007 dans le cadre d’un dispositif régional de valorisation des arts de la rue, il devait proposer des ateliers de création aux élèves des lycées de Châtellerault. Finalement, il a établi son territoire dans notre établissement restant une semaine, du 18 au 21 Décembre.

Chat9.jpg

M. CHAT écrit ainsi et prononcé Monsieur CHAT est une création graphique de l’orléanais Thoma Vuille qui représente un chat jaune orangé effectuant un grand sourire généralement peint sur un mur urbain et en hauteur.

Chat6.jpg

Chat5.jpeg

Thoma Vuille considère son CHAT comme « une aspiration à la liberté puisqu’il est fait de façon spontanée et tout à fait gratuite ». Il faut dire qu’il l’a peint 10 ans dans l’anonymat.

Chat12.JPG

« Le cadre de mon travail est la ville, ses rues et le regard de ceux qui l’habite. J’utilise la rue et l’environnement public comme une toile, cherchant à proposer aux passants des fenêtres imaginatives et colorées. Je marque mes parcours, ceux que j’imagine naturels et poétiques dans l’espace urbain. Je cherche à créer des supports à la narration de la ville pour ses habitants, participant à la naissance et à l’échange d’une culture de proximité ».

Chat17.JPG

De mon point de vue, l’histoire de Thoma Vuille est simple et humaine. En 1997, il encadrait un atelier d’arts plastiques avec des jeunes enfants. En fin de séance, une petite fille avait dessiné un chat mais un chat jaune avec un large sourire… Quelques jours plus tard, il décidait de couvrir sa ville et les autres de ce sourire. C’est ainsi qu’il voulait voir le monde…A travers cette image positive. Et c’est certainement ainsi que commence les véritables aventures.

Chat4.jpg

Maintenant, on trouve les visuels de M.CHAT dans de nombreuses villes en France et à l’étranger, Orléans, Paris, Londres, Barcelone, Sarajevo, New York, Tokyo. Il a aussi fait l’objet d’un film de Chris Marker intitulé Chats Perchés en 2004, projeté au Centre Pompidou. A cette occasion, un chat immense a été peint sur le parvis de Centre Pompidou. C’était plutôt bon pour la notoriété!

Chat10.jpg

Pour annoncer la venue de monsieur CHAT, les 2 classes de CAP se sont mobilisées, « les sérigraphes » ont créé un visuel qu’ils ont imprimé et « les Com.Graph. » ont créé l’affiche.

Chat11.JPG

C’est dans le cours d’Arts Appliqués qu’il a passé la plupart de son temps. Nous avons travaillé à la réalisation de visuels s’inspirant de la dynamique graphique de M.CHAT. Formes simplifiées, lignes fortes, traits de cernes noirs, aplats de couleurs, 3 couleurs max., thématique animal.

Chat14.JPG

De cours en cours, les élèves ont crayonné et dessiné des formes animales arrivant à produire des réalisations schématiques intéressantes. Thoma a même réalisé l’alter égo du CHAT sous les traits d’un chien. Nous avons passé une semaine agréable avec cet artiste qui n’a pas la grosse tête.

Chat19.jpg

Chat18.jpg

Chat21.jpg

Chat22.jpg

Après son départ, nous avons prolongé le travail et finalisé les réalisations en produisant finalement une cinquantaine de modèles. Et dans la foulée en vue d’une participation à la Créateuf, nous avons inventé un concept : la manif des mascottes.

Chat20.jpg

En reprenant l’idée de M.CHAT de s’introduire dans les manifestations avec des pancartes du CHAT, nous avons imaginé de reproduire nos modèles sur des plaques de cartons de 80X80 afin d’arpenter les allées de la Créateuf soutenu par de la musique diffusée à partir d’une sono roulante.

Chat23.jpg

Chat24.jpg

Chat25.jpg

Chat27.jpg

C’était créer un véritable spectacle de rue mais… l’idée n’a pas été retenue par les organisateurs alors qu’ils avaient financé la résidence de M.CHAT. Bref… Les pancartes ne nous sont restées sur les bras car nous les avons offertes à une compagnie de spectacle du Châtelleraudais : la Cie GlobTrott qui en a fait bon usage.

Chat26.jpg

Voici comment une salle de cours s’est retrouvée sur l’itinéraire du CHAT entre Honk-kong, Barcelone et d’autres grandes villes! J’aurai un souhait à formuler au CHAT… qu’il revienne faire un autre chat dans la nouvelle salle d’Arts Appliqués. Car l’actuel CHAT, cette œuvre protégée par un plexiglas, est désormais en formation permanente dans un cours de math. Tout va bien, il a toujours son air rieur !

Chat28.JPG

Et pour finir, la venue de Thoma Vuille annonçait le « 4x21 », un festival initié par la Région consistant à favoriser le développement des arts de la rue en Poitou-Charentes. Et pour marquer cet engagement, elle s’est dotée d’une identité forte en faisant appel à M.CHAT. Le point d’orge eu lieu le 21 décembre à Châtellerault avec la parade de la compagnie Oposito. Une parade de rue grandiose et féerique.

Chat31.JPG